13/03/2018

Frères sans le savoir Bracia bez wiedzy Brothers without knowing it

Ce nouvel ouvrage de Patryck Froissart raconte une histoire vécue par l'auteur, aussi incroyable que vraie.

Ferdynand Froissart, citoyen polonais, né et vivant en Pologne, et Patryck Froissart, citoyen français, né et vivant en France, découvrent, 70 ans après la naissance du premier, qu'ils ont le même père. Ce livre raconte, en français, en polonais, et en anglais, leur histoire et leurs émouvantes retrouvailles.

Pour commande, cliquer ici

51h2y4YghzL.jpg

IMG_20180312_0001.jpg

08:25 Écrit par Patryck Froissart dans Mes ouvrages publiés | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | |  Imprimer | Pin it! |

27/02/2018

La More dans l'âme, nouveau roman de Patryck Froissart

Publié par Les Editions Ipagination le 8 février 2018

Deux versions: livre broché (papier) et édition numérique

Commandes:


- directement sur le site de l'éditeur ICI

- sur tous les sites de librairies en ligne

- dans toutes les librairies

 

Résumé:

Un jeune professeur est affecté au cœur du royaume des Mores.

Naïf, velléitaire, pusillanime, volontiers soumis, manipulé par un narrateur scandaleusement amoral, il tombe amoureux de toutes les femmes qu’il rencontre et dont il accepte immédiatement l’emprise.

Ainsi se saisissent de lui Dragana, Slave de Marseille, Albina, fausse Portugaise, la fière Atlante Damya, Tamchicht, jeune répudiée du village où il enseigne, la puissante Kahina de la médina proche, l’Espagnole Esperanza qui hante les bars de la ville, la Boraine Angèle Coquebin, ex-maîtresse de son père, qui mène de louches activités auxquelles elle a décidé de l’associer, et Tsaâzzoult, une montagnarde supposément candide qui a résolu de l’épouser et de le soustraire aux tentations immorales auxquelles le soumettent les précédentes.

Ce récit initiatique, érotico-sentimental, fortement empreint d’humour et de dérision, constitue un roman facétieux sur fond de questions existentielles qu’il appartient aux lecteurs de découvrir.

 

La More dans l'âme.jpg

18:18 Écrit par Patryck Froissart dans Mes ouvrages publiés | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | |  Imprimer | Pin it! |

10/06/2017

Louise lit Le feu d'Orphée de Patryck Froissart sur C8

Louise lit Le feu d'Orphée de Patryck Froissart sur C8 TV

 


 

09:27 Écrit par Patryck Froissart dans Mes ouvrages publiés, Multimédia | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | |  Imprimer | Pin it! |

10/09/2016

Le feu d'Orphée, conte de Patryck Froissart

Le feu d'Orphée
Editions Ipagination

passion, folie, rapts, fugues, enlèvements, Patryck Froissart, Le feu d'Orphée, enfer, viol

Note de l'éditeur:

De publication en publication, Patryck Froissart saute allègrement du roman à la nouvelle, de la prose à la poésie, du conte fantastique au récit réaliste.

Dans Le feu d'Orphée, notre auteur alterne et file en un même ouvrage, sur un thème unique et obsédant, des textes de forme poétique, des récits d'apparence prosaïque, des contes du genre fantastique constituant autant d'épisodes successifs du combat surnaturel que mène le personnage contre le dieu solaire qui lui ravit régulièrement la femme idole.

A chacun des enlèvements, des fugues et des disparitions de son icone, le héros de cette quête sans fin se lance à sa recherche dans les contrées les plus éparses, réelles ou imaginaires, mêlant rêve et vécu, délires et souvenirs, traversant les siècles, réincarnant l'idéale en une succession de personnages féminins, recréant leur idylle, toujours éphémère, dans les mythes les plus exotiques et dans les cultures les plus diverses.

Le voyage hallucinant d'un personnage que dynamisent, paradoxalement, le rapt et l'intermittence de l'aimée...

 

22:13 Écrit par Patryck Froissart dans Mes ouvrages publiés | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | |  Imprimer | Pin it! |

29/08/2015

Déport

Déport

 

 

Quand me baise à la lèvre ta brise d'ylang,

Je renie sans regret la bise boréale

A la lippe incisive,

Morveuse.                  

 

Quand ta houle m’enroule et qu'en tes bras je tangue,

J'oublie le canal morne et le chenal étale

De la Hayne et sa rive

Fangeuse.

 

Quand palpite ta palme en l'orbe du papangue,

Je hais le hêtre hâve à la drache hivernale

Et la grive furtive,

Frileuse.

                       

Quand ta bouche hibiscus mange au miel de ma mangue,

J’exclus le spéculos, la gueuze et le maroilles

Et l’amer de l’endive

De Leuze.  

   

Quand ton nimbe s’allume au ciel de ma varangue,

J'abolis la nuit blême et l'aube sépulcrale 

De ma chambre native,

 

Houilleuse.

 

Extrait de "La Mystification" - Reproduction interdite.

20:59 Écrit par Patryck Froissart dans Mes ouvrages publiés | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | | | |  Imprimer | Pin it! |